EPLEFPA de Carcassonne

Jardinez le naturel

En novembre et en décembre 2013, à Carcassonne, Narbonne et  Saint Jean de Védas, des journées d'animation ont été proposées par les CFPPA de l'Herault et des Pays d'Aude. Enseignants, écoliers et grand public, ont participé à des ateliers autour de la biodiversité, des associations de plantes et bénéficié de nombreux conseils pratiques.

  • Une table ronde était organisée sur la préservation de la ressource en eau.

 Pour respecter la ressource en eau

« Jardiner Bio chez soi » : une expérimentation pour sensibiliser les jardiniers aux enjeux de la gestion de l’eau et les accompagner vers des changements de pratiques.

Présentation du projet :

Le projet « jardiner bio chez soi » présenté par le CFPPA des Pays d’Aude en partenariat avec le SMMAR (Syndicat Mixte des Milieux Aquatiques et des Rivières) et le Grand Narbonne a été retenu en 2009 par l’Agence de l’Eau dans le cadre de son appel d’offres « de nouvelles idées pour développer l’agriculture biologique et réduire les pollutions de l’eau par les pesticides ».  Il s’inscrit dans le programme Ecophyto élaboré suite au Grenelle de l’Environnement et relancé récemment par le Ministère de l’Agriculture. Réduire l’usage des pesticides dans les pratiques de jardinage amateur pour une contribution de tous à la réduction de la pollution de l’eau : l’approche retenue est loin des jugements de valeurs et des leçons de morale mais vise à un changement durable des pratiques des jardiniers amateurs

Deux territoires particulièrement concernés par les enjeux de l’eau ont été choisi pour mener l’expérimentation : le bassin versant du Fresquel (Carcassonne et Pennautier) et Narbonne.

Les réalisations  du projet

  • Un inventaire des jardins et des pratiques sur les deux territoires réalisés par des étudiants de Supagro en 2010. Le résultat a été présenté en réunion publique favorisant ainsi le débat autour de la question de l’utilisation des pesticides et des incidences sur l’eau

  • Formation d’une centaine de jardiniers amateurs volontaires en 2011 et en 2012 : les formations étaient gratuites et se déroulaient dans les jardins. Les thèmes étaient définis par un comité de pilotage composé de représentants des jardiniers, des partenaires du projet et des acteurs locaux impliqués dans la gestion de la qualité et de la quantité d’eau.
  • Elaboration d’une mallette pédagogique : des livrets de formation ont été remis aux jardiniers sur chaque thème traité en formation. Ces livrets sont rassemblés sur un CD ROM. Ils sont consultables en accès libre et gratuit.
  • Evaluation du projet par des étudiants de Supagro et pistes pour étendre l’expérience à de nouveaux publics et de nouveaux territoires.