Aller au contenu principal

EPLEFPA de Carcassonne

Des solutions d'accompagnement vers le Zéro-phyto

Si le passage au Zero-phyto dans les zones non agricoles est l’affaire de tous, les mairies et les agents des espaces verts sont en première ligne pour  mettre en application le plan Ecophyto II et protéger la santé publique, la biodiversité mais aussi la qualité de l’eau et du sol. Dans cette optique, il est primordial pour les collectivités territoriales de prendre conscience qu’elles ne sont pas seules pour opérer ce grand changement.

Mutualiser l'effort financier

Pour élaborer un Plan d’Amélioration des Pratiques Phytosanitaires et Horticoles (PAPPH), les communes peuvent se tourner vers des cabinets d’études afin de ne pas commettre d’impair. Evidemment cela a un coût : pour une commune d’environ 10 000 habitants, il faut compter 10 000 euros.

Ce lourd investissement peut être allégé par la réalisation d’un PAPPH intercommunal qui n’en sera que plus cohérent dans le temps et l’espace. Cette mutualisation pourra aussi se retrouver dans les achats de matériels de désherbage alternatif et l’organisation du travail.

Des idées et des aides au Conseil Général Départemental

Les communes qui le souhaitent peuvent aussi faire une demande de subventions pour leur démarche vers le zéro-phyto auprès du Conseil Général de l’Aude très actif dans le développement durable et la protection de la biodiversité dans notre département.

Profitez-en pour visiter La Carrière des plantes sur le parvis de l’Hôtel du Département. Vous y puiserez des solutions durables et économes d’aménagements paysagers à base de plantes grasses et de paillages minéraux issus de producteurs locaux.

La formation : support de votre développement durable

Comme l’a souligné Mr Dalbin du Res’eau, les filières de production s’intéressent de plus en plus à la pollution diffuse. On parle aujourd’hui plus volontiers d’agro-écologie que d’agriculture.  L’enseignement agricole est présent sur le terrain et va à la rencontre des acteurs du zéro-phyto pour développer avec eux des partenariats.

 

Le CFPPA des Pays d’Aude collabore avec les communes par le biais de chantiers écoles notamment dans le cadre de la formation au CAPA jardinier paysagiste. Un partenariat ou chacun est  gagnant puisque nos stagiaires profitent d’un enseignement pratique complet sur le terrain pour des municipalités qui bénéficient d’un nouvel aménagement paysager esthétique mais économe en tous points.

Avec le réseau des CFPPA de la Région nous développons aussi depuis plusieurs années des formations courtes à destination des agents des espaces verts proposées notamment dans le catalogue du CNFPT

 

Engagé depuis plusieurs années dans la protection de la biodiversité auprès des professionnels et des particuliers, le CFPPA des Pays d’Aude est conscient que réduire son utilisation des produits phytosanitaires demande de nouvelles compétences spécifiques aussi bien en agriculture qu’en travaux paysagers. Cette obligation interroge aussi la gestion des ressources humaines pour des collectivités qui n’ont pas forcément les moyens financiers de recruter de  nouveaux agents. C’est pourquoi, l’accent est mis sur la pluri-compétences afin de favoriser le partage des emplois au sein par exemple de groupements d’employeurs ou de collectivités.

 

Pour accompagner au mieux les acteurs vers ce changement, nous proposons une nouvelle formation sur mesure.

« Jardinons et cultivons autrement vers le zéro-phyto et la gestion raisonnée de l’eau » a pour objectif de donner aux exploitants agricoles ainsi qu’aux salariés des espaces verts et aux demandeurs d’emploi une vision globale des enjeux et des pratiques du développement durable.

Basée sur 5 thématiques fortes allant de la compréhension des écosystèmes jusqu'à la communication des nouvelles pratiques vers différents publics, cette formation est vraiment innovante dans le sens où c’est à vous de choisir les compétences dont vous avez besoin parmi une carte de 20 modules de 35h.