EPLEFPA de Carcassonne

Le mot du directeur de l'EPL

Heureux de vous accueillir à l'EPLEFPA de Carcassonne sur le site de Charlemagne pour cette journée « Zéro Phyto, l'urgence d'agir ».

 

En quelques mots, je vais vous présenter cet établissement engagé dans l'agroécologie depuis plusieurs années, thème fédérateur autour de l'ensemble des centres de l'établissement.

Environ 700 apprenants se côtoient sur le site chaque jour (lycéens, étudiants, apprentis et stagiaires de la formation continue).

L'établissement est composé de deux lycées :

- LPA Martin Luther King à Narbonne

- LEGTA Charlemagne à Carcassonne

et

- du CFA sur 4 sites : Limoux, Narbonne, Carcassonne et Castelnaudary

- du CFPPA sur 3 sites : Narbonne, Limoux et Carcassonne

 

Des formations du niveau CAP à Licence Professionnelle en passant par l'enseignement supérieur court avec 3 BTSA par voie de l'apprentissage : Viticulture-Oenologie, Commercialisation et Agroéquipement et 3 BTSA en formation initiale : Viticulture-Oenologie, Agronomie Productions Végétales, et Gestion Protection de la Nature.

Des filières au coeur de nos préoccupations aujourd'hui, avec une agriculture plus raisonnée en matière de traitement des produits phytosanitaires.

 

Ces pratiques sont mises en place dans l'établissement, peuvent être expérimentées sur l'exploitation de l'établissement avec ses trois productions : Horticoles, Grandes Cultures et son activité dominante la viticulture.

Une exploitation, un établissement tout simplement fortement engagé sur la préservation de la biodiversité, sur la préservation de nos réserves d'eau et également sur notre santé et notre quotidien.

 

Comme vous le savez en 2017, les collectivités locales, les établissements publics pour l'entretien des espaces naturels, des espaces verts, les mairies, les infrastructures ne pourront plus utiliser des produits phytosanitaires. Il faut donc tendre vers l'objectif « zéro phyto ».

Comment pouvons nous tous l'atteindre ?

- En mettant en place une gestion différenciée des espaces verts,

- En aménageant des espaces verts pour les adapter aux objectifs,

- En accompagnant au changement, avec la mise en place de formation sur les modifications durables des pratiques d'entretien des espaces

- En faisant adhérer les équipes, les populations, en communiquant par différents moyens en expliquant les raisons.

 

Nous avons l'an dernier engagé sur le site de Charlemagne une réduction du désherbage chimique, nous avons effectué un désherbage mécanique, à certains endroits, nous avons mis en place des techniques préventives pour éviter aux herbes de passer.

Un plan de tonte également a été réalisé pour préserver les espaces naturels, permettant à certaines plantes de se développer tout en veillant à maîtriser leur développement. Cela nous a permis de préserver les orchidées sauvages.

Au-delà, avec des étudiants, nous avons réhabilité la mare près du site et lui avons donné une nouvelle vie.

Cela a pu être réalisé grâce à l'accompagnement des équipes pédagogiques engagées.

 

Pour vous accompagner dans ces nouvelles pratiques, le CFPPA des Pays d'Aude peut être un partenaire pour votre structure vous permettant d'atteindre le « zéro phyto » avec la mise en place de formations sur :

- les pratiques alternatives

- les certiphyto

- le jardiner autrement pour des jardiniers amateurs

Au cours de la journées vous pourrez voir comment l'objectif « zéro phyto » peut être atteint, avec quels moyens, quelles techniques et quels accompagnements.

 

Ce matin un état des lieux sera réalisé par des étudiants de SUPAGRO Montpellier et plusieurs tables rondes se succéderont où chacun témoignera sur la mobilisation des services territoriaux et de l’État.

 

Avant de terminer, je voudrais remercier Walid CHOUCAIR, Monique ROYER qui ont été la cheville ouvrière de cette journée et toute l'équipe du CFPPA mobilisée autour de ce travail.

Mais je ne peux oublier les personnels de cet établissement qui sont fortement engagés sur la réduction des phyto et pour certains agent sur les changements de pratiques.

 

Enfin pour terminer, je dirais : AIR, TERRE et MER nous devons protéger Dame Nature, c'est notre liberté.

Et comme le dit un proverbe indien « La terre n'est pas un don de nos parents, ce sont nos enfants qui nous la prêtent ».

Je vous souhaite de bons travaux.

 

Michel Bouttier

Directeur de l'EPLEFPA de Carcassonne